être naturiste

Être naturiste : définition et implication

Être naturiste permet à de nombreuses personnes en France et partout ailleurs dans le monde de s’accepter. Cette pratique nouvelle, bien que controversée, fait de plus en plus d’adepte. Malheureusement, à ce jour, elle reste très peu comprise. En témoignent d’ailleurs les multiples clichés diffusés à son sujet. C’est donc dans le but de remédier un tant soit peu à cet état de chose que cet article a été rédigé. Vous y trouverez tout ce qu’il faut savoir sur le naturisme.

Être naturiste : qu’est-ce que cela veut dire ?

Contrairement aux idées reçues, être naturiste n’a rien à avoir avec le voyeurisme ou l’exhibitionnisme. En effet, le naturisme est en réalité un mode de vie éthique. Il est conséquemment régi par un ensemble de valeurs morales qui doivent obligatoirement être observées dans un cadre bien défini.

Celui-ci peut être un espace commun comme une plage, un centre… ou un club, mais reconnu par la loi. Il y a donc des règles à respecter. Et c’est d’ailleurs ces dernières qui confèrent à ce courant sa légitimité. C’est là une vérité que la plupart des personnes qui critiquent les naturistes ignorent.

La Fédération Française de Naturisme a un point de vue différent sur le sens qu’il faut donner au naturisme. Pour cette institution française, « être naturiste c’est vivre la nature, vivre son propre corps, vivre en famille, faire l’expérience de sa propre liberté ». En d’autres mots, c’est « le moyen le plus simple d’être humain ». Ainsi, ce courant philosophique redonne au corps toute sa noblesse.

De même, le fait de vivre sa propre nudité en l’assumant entièrement dans un cadre bien défini permet d’équilibrer les rapports sociaux. Les adeptes de ce courant philosophique ont effectivement les mêmes rapports au monde et les mêmes codes sociaux que les autres. De l’enfant aux parents, puis aux grands-parents, rien ne change.

D’un autre côté, tous les genres (femmes, hommes, LGBT…) peuvent tenter en toute liberté l’expérience. Il suffit d’ailleurs de retirer ses vêtements pour pouvoir profiter aussitôt des structures consacrées au naturisme.


LIRE AUSSI : NOTRE AVIS COMPLET SUR L’ASHWAGANDHA


Naturisme et nudisme : y a-t-il une différence ?

Lorsqu’on affirme être naturiste quelque part, beaucoup pensent qu’on pratique le nudisme. Certes, ces deux pratiques ont certains points en commun comme le fait de se dévertir dans un espace public. Cependant, elles demeurent bien différentes. Et la principale différence réside notamment sur le plan légal.

En effet, comme souligné tantôt, le naturisme est une pratique légale. Et en tant que telle, elle est encadrée par la législation française. Ce qui n’est pas le cas du nudisme. Ainsi, être nu dans un espace public non réglementé est un acte répréhensible. Il est effectivement condamnable par l’article 222-32 du Code pénal en France. Mais attention ! la différence entre ces deux conduites ne s’arrête pas là.

Si le nudisme consiste juste à afficher sa nudité en public, le naturisme va beaucoup plus loin. Ceci, grâce notamment au projet de société qu’il porte. Projet qui consiste d’ailleurs à vivre en accord avec la nature à travers la nudité. Le tout, dans un espace public établi à cet effet et reconnu par la loi. Le naturisme est par conséquent le fait de pouvoir faire nu tout ce que les autres font habillés dans un même espace.


LIRE AUSSI : MEDISYSNET : QUE SAVOIR SUR CETTE PLATEFORME ?


Quel est le véritable sens du naturisme ?

Comme on vient de l’évoquer, être naturiste c’est faire partie d’un grand projet de société. Projet qui implique de renoncer à la vie matérialiste pour renouer avec des valeurs fondées sur la nature et le corps en parfait harmonie avec les différents éléments (eau, air, soleil, terre…).

Il est important de noter que ces valeurs ne sont pas tout à fait nouvelles comme certains le pensent. En effet, elles existent depuis plusieurs siècles et ont périodiquement le vent en poupe. Elles ont été développées à la fois par les anarchistes et les religieux au XVIIIe siècle. Elles sont par la suite revenues à la mode d’abord dans les années 70, puis aujourd’hui avec la mouvance écolo. En témoigne d’ailleurs le formidable lien qui existe entre la Fédération et France Nature Environnement (FNE).

D’aucuns l’ignorent peut-être mais les gestes adoptés dans les centres naturistes ont un impact positif sur l’environnement. En effet, dans ces lieux, des efforts non négligeables sont d’ordinaire réalisés au niveau des énergies et de l’eau. L’énergie solaire et la gestion soignée du cycle de l’eau font partie du quotidien des usagers pour prévenir tout gaspillage. Résultat, une empreinte écologique qui se réduit.

Mais au-delà de tout ceci, le naturisme moderne revêt un sens plutôt simpliste. Aider ses pratiquants à avoir à nouveau confiance en leur corps et en celui des autres. Devenir naturiste permet du coup de retrouver cette nudité naturelle qu’on a à la naissance. Le corps est un élément que l’on partage avec la nature et qui nous distingue de nos semblables. Adopter la philosophie naturiste, c’est éprouver le plaisir d’être nu en famille ou entre amis tout simplement.


LIRE AUSSI : DECOUVERTE : LE SECRET DE VIVRE JUSQU’A 100 ANS REVELE PAR LA SCIENCE


Être naturiste et avoir une bonne santé : quel lien ?

Quand on remonte aux origines du naturisme, on se rend très vite compte de son lien étroit avec la médecine. À en croire effectivement les vieux livres consultés à ce sujet, les médecins de l’époque croyaient en la toute puissance de la nature. C’était par exemple le cas au temps des Gallo-Romains.

En effet, à cette époque les sources d’eau étaient des lieux de culte vénérés. Ainsi, entrer en contact avec les éléments (eau, soleil…) dans un tel cadre était très bénéfique pour le corps. Les vertus physiques d’une telle pratique sont légion. Les bains publics possèdent également des vertus sociales. L’harmonie qui en découle est particulièrement propice à la création d’une société où les préjugés n’ont pas leur place.

De nombreuses recherches scientifiques, qui abordent le fait d’être naturiste, soulignent qu’exposer sa nudité dès sa plus tendre enfance dans un cadre approprié permet d’accepter son corps et de vivre de manière plus sereine avec.

De plus, depuis ses prémices, le naturisme va de pair avec une alimentation naturelle et saine. Cette habitude alimentaire est fille du mouvement végétarien du XIXe siècle. De nombreux psychologues affirment par ailleurs qu’il s’agit de l’un des « déstressants » naturels les plus bénéfiques.